Solo Basse-Normandie du 26 au 29 mars 2015

Solo&Duo Basse-Normandie 2015

Groupe Course au Large ligue FFV

  • Adapté
  • Large
  • Etroit
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
BadgeWeb_SoloBN2015
vignette_Double
vignette_Figaro2

Quatrième édition de la "Solo Basse-Normandie"

Envoyer Imprimer PDF

Cette course au large au format original, est proposée aux skippers en solitaire de Figaro-Bénéteau 2 ainsi qu'aux régatiers des clubs et Mini 6.50 sur un parcours raccourci. 2 départs, 2 configurations, 2 distances et 3 bassins de navigation représentant cette  exceptionnelle façade maritime de la Basse-Normandie.

  • Au programme, un parcours en Manche des plus intéressants : 

carte google des parcours solo - duo Basse-NormandieAu départ de Cherbourg en 2013, les voiliers s'élanceront en direction de Barfleur en fin de journée. Les solitaires auront à contourner la bouée Cussy près de Port-en-Bessin et Arromanche tandis que les duos auront à virer Quinéville pendant la nuit. Retour en rade Cherbourg où un pointage des flottes sera effectué au Fort de l'Est avant de poursuivre vers le Cap de la Hague.

Les Figaro Bénéteau 2 partiront vers Aurigny pour laisser les Casquets à bâbord. Et tous les participants se retrouveront de nouveau au banc Désormes (entre Guernesey et Jersey). Pour finir ce parcours, les voiliers devront faire cap au sud : vers Blanchenou pour les solos (pointage possible avec le sémaphore de St Cast) tandis que les duos évolueront plus près de la côte ouest du Cotentin en direction de l'arrivée, avec les marques Basse Jourdan et Catheue à passer. Enfin l'arrivée à Granville sera jugée à la pointe du Roc, après un tour de Chausey et ses dangers pour les figaristes.

  • Les régatiers assidus y trouveront leur compte :

Des courants à négocier notamment ceux du Raz Blanchard (les plus forts d'Europe), un slalom entre les îles anglo-normandes, et des paysages variés marqués par la visite quasi complète des côtes du Cotentin, sans oublier les anglo-normandes et les baies des Veys et de Granville - Mont St Michel, et bien sûr la rade de Cherbourg.

Avec de nombreux passages à niveau en particulier les cap de la Hague et de Barfleur (2 fois). Du jeu avec les courants dont il faut soit s'abriter soit exploiter : tirer à terre ou dans le large avec une météo en cette fin août qui peut réserver des moments de calme intense ou pas.

Les quelques dizaines d'heures à bord promettent d'être belles, riches en rebondissements et en émotions !

(télécharger la version imprimable de la carte google, ici)

    Vous êtes ici : Edition 2013 La 4ème édition